UNE DIMINUTION DES ÉPISODES DE POLLUTION À L’OZONE SUR LA RÉGION

En 2017, on observe sur l’ensemble de la région Occitanie, 6 heures de dépassement du seuil d’information (180 μg/m3 en moyenne horaire). Ce nombre d’heures de dépassement est l’un des plus bas relevé ces dernières années. Cette baisse est principalement due :

  • aux conditions météorologiques, moins propices à la formation et à l’accumulation du polluant dans l’atmosphère que certaines années
  • à la diminution constante des émissions des précurseurs à l’ozone depuis des années sur la région.

 

L’EST DE LA RÉGION PRINCIPALEMENT CONCERNÉ PAR DE FORTES CONCENTRATIONS D’OZONE

Les départements du Gard et de l’Hérault sont des départements de la région particulièrement concernés par de fortes concentrations d’ozone. Les fortes températures, les taux d’ensoleillement parmi les plus élevés de la région, ainsi que la présence importante d’émetteurs de précurseurs d’ozone, notamment dans le secteur de l’industrie, sont les causes principales des concentrations élevées mesurées dans ces départements.

 

BILAN 2017 AU REGARD DE DE LA RÈGLEMENTATION

Concernant les seuils réglementaires de protection de la santé humaine on observe,

  • des dépassements de la valeur cible sur 3 stations situées dans le Gard et une dans le département de l’Hérault ;
  • un non-respect de l’objectif de qualité sur l’ensemble des stations de mesure de la région.