!
20/06/2024
VIGILANCE : épisode de pollution

Mercredi 22 septembre dernier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) publiait ses nouvelles lignes directrices en matière de qualité de l'air. Avec des seuils de référence nettement abaissés par rapport à 2005, l’objectif est ambitieux et le signal est fort : l’OMS alerte sur le danger sanitaire de l’exposition à la pollution atmosphérique, même à de faibles concentrations.
En Occitanie, quelle est la population exposée à des concentrations dépassant les nouveaux seuils de référence 2021 de l’OMS ?

Valeurs guides de l’OMS pour la qualité de l’air : une évolution ambitieuse

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, le progrès des connaissances et la bancarisation de données factuelles ont permis de dresser un constat sur la pollution atmosphérique : son impact sanitaire est avéré en cas d’exposition à des concentrations bien plus faibles que ce qui était considéré jusqu’à lors.

valeurs guides OMS

Plus d’informations sur site OMS : https://www.who.int/fr/news/item/22-09-2021-new-who-global-air-quality-guidelines-aim-to-save-millions-of-lives-from-air-pollution

En Occitanie, quelle population est exposée à des concentrations dépassant les nouveaux seuils de référence 2021 de l’OMS ?

En Occitanie, en considérant la situation de l’année 2019, comment évolue la part de la population régionale exposée à des concentrations dépassant les seuils de référence OMS ? Concernant l’exposition à la pollution chronique, Atmo Occitanie présente la part de la population exposée aux seuils de référence 2005 et la compare à la part de la population exposée aux seuils de référence 2021 désormais plus contraignants :

Population d'Occitanie et nouvelles valeurs OMS

Ainsi en Occitanie en 2019 :

- Pour le dioxyde d’azote :

  • Une très grande majorité (80%) de la population est exposée à des concentrations en dioxyde d’azote dépassant 10 μg/m3, seuil de référence OMS 2021.
  • Une part inférieure à 1% de la population régionale est exposée à des concentrations en dioxyde d’azote dépassant 40 μg/m3, ancien seuil de référence 2005 de l’OMS.

- Pour les particules PM10 :

  • Une part plus élevée (29%) de la population est exposée à des concentrations en particules PM10 dépassant 15 μg/m3, seuil de référence OMS 2021
  • Une part de 2% de la population régionale est exposée à des concentrations en particules PM10 dépassant 20 μg/m3, ancien seuil de référence 2005 de l’OMS.

- Pour les particules PM2.5 :

  • La totalité de la population en Occitanie est exposée à des concentrations en particules PM2.5 dépassant 5 μg/m3, seuil de référence OMS 2021.
  • Une part de 9% de la population régionale est exposée à des concentrations en particules PM2.5 dépassant 10 μg/m3, ancien seuil de référence 2005 de l’OMS.

- Pour l’ozone :
100 % de la population régionale est exposée à des concentrations dépassant les nouveaux seuils de référence OMS 2021.

L’évolution des connaissances sur l’impact sanitaire de basses concentrations de polluants atmosphériques rappelle que l’air, comme l’eau ou l’alimentation, est un élément essentiel à la préservation de la santé humaine.
Les nouvelles recommandations de l’OMS interrogeront probablement dans les mois à venir les réglementations européennes et nationales fixant les seuils d’exposition à ne pas dépasser pour préserver la santé tout en atteignant les objectifs de développement durable.

téléchargez le communiqué en pdf